Le phénomène du stockage d’informations sociales

L’humain, contrairement aux autres animaux du règne animal, est le seul avec la capacité d’emmagasiner du savoir ailleurs que dans sa tête. Ceci est grandement utile puisque nous pouvons stocker l’information sous différentes formes et la réutiliser plus tard, ou la transmettre à quelqu’un d’autre. Un serveur au restaurant nous donne donc un menu plutôt que de nous communiquer tous les choix disponibles à l’oral. Les écritures des emballages nous informent du produit, notre téléphone contient les coordonnées de nos contacts, et les possibilités sont infinies.

Nous stockons également l’information dans les gens autour de nous

Pourquoi parler de ça? Parce qu’un des concepts de storage d’informations qui est souvent oublié est le fait que nous stockons aussi notre savoir dans les gens. Nous faisons appel à des professionnels pour certains services plutôt que d’en acquérir les connaissances nous-mêmes. Mais ça va au-délà de tout ça. Autant dans notre vie familiale que professionnelle, certaines personnes entreposent certaines informations pour nous faciliter la tâche. Par exemple, l’organisateur d’une sortie entre amis connaît tous les détails de la journée pour que les autres n’aient pas à se renseigner de tout. Dans notre famille, nos parents avaient généralement des connaissances différentes auxquelles nous faisions appel selon notre situation. Personnellement, si je devais trouver quelque chose en vitesse, ma mère était la personne ressource à tous les coups ! De plus, comme elle avait toujours réponse à mes questions, c’est toujours vers elle que je me tournais.

Comment en bénéficier

En milieu de travail, vous pouvez prendre avantage de ce phénomène pour devenir la personne ressource dans un domaine en particulier. Soyez la personne qui sait comment gérer un client difficile, par exemple. Soyez celle qui est toujours au courant des dernières tendances de votre marché, ou encore le génie informatique. Si vous n’avez pas de talents particuliers ou que vous êtes simplement nouveau dans votre domaine : soyez une source de motivation et de bonne humeur pour les autres. Notez bien, plus vous en savez sur un sujet, plus les gens feront appel à votre expertise. Vous deviendrez alors indispensable.

Maintenant ou jamais

Récemment, j’étais dans un diner d’affaires où il était question d’immobilier et certains professionnels du domaine se plaignaient que certains de leurs clients dans la cinquantaine avaient de la difficulté à obtenir des prêts, puisqu’ils avaient perdu leur emploi de longue date au profit d’un candidat plus jeune. Mon point était que ces personnes étaient responsables de leur malheur puisqu’ils n’ont pas su se rendre indispensables après toutes les années passées à ce poste.

Soyons honnêtes, quand quelqu’un perd son emploi, l’administration s’est demandée si l’employé était indispensable,  et la réponse était non. Si après 20 ans de service, il peut être remplacé par une jeune sortie de l’école, il n’a jamais fait l’effort nécessaire pour démontrer sa valeur. Dans mon entreprise, je communique aux nouveaux employés dès leur premier jour que je m’attends à ce qu’ils apportent quelque chose que nous ne pouvons nous procurer à l’interne. Ceux qui réussissent à le faire s’assurent non seulement d’un emploi à long terme, mais aussi d’un «oui» à toutes demandes raisonnables.

Donc, avez-vous besoin de votre emploi ou est-ce votre emploi qui a besoin de vous ?

Pour plus d’informations sur le stockage d’informations sociales et sur beaucoup d’autres aspects sociologiques qui aident les tendances (modes, comportements, moeurs, etc) à s’installer : je vous recommande fortement le best-seller «The Tipping Point» de Malcolm Gladwell (également disponible en version française).