Mon 10 minutes avec : François Lambert

J’ai eu la chance de rencontrer Francois Lambert lors d’un événement immobilier auquel je participe 2-3 fois par année, Comme tout entrepreneur nous avons naturellement parler business. Je lui ai avoué ne pas avoir été super enjoué la première fois que j’ai lu le livre « À prendre ou à laisser : les conseils d’un dragon pour réussir » car au moment  j’étais en déssacord  par certains des concepts qui y était illustrés. Je démarrais mon entreprise à l’époque, sans partenaires et avec 0$. Comme je commençais tranquillement à décoller, je n’aimais pas l’idée que d’avoir un partenaire ou de l’argent mettais les chance de mon coté. Quelques années plus tard (et après quelques erreurs couteuses..) , j’opère la majorité des mes projets avec des partenaires et je préfère avoir un petit coussin pour me lancer dans une nouvelle aventure.

Voici dons les trois points que j’ai retenu lors de mon 10 minutes avec Francois Lambert !

1. Additionner c’est bien, multiplier c’est mieux !

Que ce soit avec vos partenaires d’affaires ou votre équipe de travail, il est toujours avantageux de trouver des gens qui ont des forces complémentaires aux vôtres. Si vous êtes fort en comptabilité, un autre comptable pourra renforcer vos connaissance, mais un bon vendeur par exemple vous donnera des ventes pour mettre votre comptabilité à l’épreuve. Dans le cas d’un partenaires l’avantage c’est qui ne le fera pas pour le salaire mais pour voir croitre la business que vous êtes en train de créer. François raconte qu’il a étudier en comptabilité et son partenaires en informatique mais que dans leur entreprise, ils ont inverser les rôles pour complété leurs forces et multiplier leurs résultats!

2. Le CPA – Le seul comptable qui va te donner un budget de pub illimité

Il y a une citation bien connu qui dit quelque chose du genre « 50% de votre marketing fonctionne et 50% non, le problème c’est que vous ne savez jamais lequel et lequel ». La solution à ce problème très répandu est d’établir quel est votre CPA (cost per acquisition) connu en français sous le nom de « coût d’acquisition de client ». Donc, combien vous coute l’acquisition d’un client en pub, frais de représentation, etc. Si vous pouvez trouvez ce chiffre, vous saurez alors combien vous pouvez vous permettre de dépenser en publicité !

Assez simple non, pourtant 99% des entreprises ne savent pas comment le calculer, alors il doivent se faire une budget marketing pour limité leurs pertes. Ils parlent de pub en terme de visibilité et non de nouvelle clientèle.. François étant investisseur en capital risque et investisseur dans plusieurs entreprise m’as dit que lorsqu’il rencontre une entreprise qui souhaite obtenir un investissement, c’est la première questions qu’il pose ! Alors si jamais vous avez la chance de lui faire un pitch voici la formule que vous devez connaitre !

(CPA + votre coût de production + les frais fixes) < Prix de vente

3. Quel est votre élément différenciateur?

La deuxième questions qu’il pose à n’importe quel entrepreneur et encore plus à quelqu’un qui cherche un investissement est, quel est votre élément différenciateur. Encore une fois, c’est une question piège ! Parce que le produits est bon ? Tous le monde s’attend à acheter un produit de qualité.. Parce que vous offrez un bon service ? Personne n’as jamais fait un pitch en disant que sont service était vraiment moyen.. Alors quel est votre élément différenciateur, idéalement quelque chose d’unique qui vous donne un net avantage sur vos compétiteur, ou encore trouver une faiblesse que tous vos concurrents ont en commun et vous en servir pour améliorer votre offre de service. Dans son entreprise de centre d’appel, François de intégrer la transparence dans un milieu mal vu du consommateur pour connaitre le succès qu’il a eu.

Donc quel est VOTRE élément différenciateur ?