Auteur : yang

résumé-de-lecture-livre start with why-simon-sinek
Lecture

[Résumé du livre] Start with Why – Simon Sinek

Écrit par l’auteur à succès Simon Sinek, le livre « Start with WHY » présente un concept très intéressant qui a été utilisé par les entreprises les plus importantes du monde à créer un mouvement de changement.  Sa conférence TEDx (à voir à la fin de l’article) est d’ailleurs la 3ème conférence TED la plus vue de tous les temps avec plus de 42 millions de visionnement. Personnellement, je l’ai découvert pour la première fois quand j’ai vu une de ces vidéos sur les milléniaux dans mon fil actualité LinkedIn. La raison pour laquelle les leçon du livre « Start with WHY » sont si intéressantes, c’est qu’elles sont incroyablement simples et universelles. D’ailleurs, les leaders les plus inspirants de l’histoire semblent avoir utilisé ce principe pour inspirer des millions de personnes à acheter leurs produits et à croire en leurs idées.

Prémise : si vous voulez inspirer, communiquez toujours la raison pour laquelle votre entreprise existe en premier. Quelles sont vos valeurs profondes et qui cherchez-vous à aider. Vous n’avez pas besoin de tactiques de vente sournoises lorsque vous commencez avec votre “Why”. L’idée principale de Simon Sinek est simple : « Les gens n’achètent pas ce que vous faites, mais pourquoi vous le faites. »

Voici 3 leçons à retenir du livre «Start with Why» :
Leçon 1: Les gens achète avec leurs émotions et non avec leur raison.
Toutes les entreprises du monde savent ce qu’elles font, c’est la première chose dont elles parlent aux gens. Mais cette logique est un moyen très faible d’amener vos clients à prendre des décisions et c’est probablement la manière la plus inefficace de toutes. La logique derrière tout ça c’est parce que les émotions l’emportent sur la raison dans la grande majorité des cas. Il est donc important d’éviter de focuser sur les points suivants.

Votre prix
Votre produits
Les fonctions de votre produits
Votre service

Vos clients sentiront  un lien d’appartenance avec votre marque seulement que lorsqu’ils sauront les valeurs que votre entreprise représente. Comme il ça représente une motivation émotionnelle, il s’agit d’un moyen beaucoup plus puissant pour amener vos prospects à prendre une décision.

Les grands dirigeants et les entreprises qui y parviennent naturellement, commence tous leurs communications avec les raisons pour lesquelles ils font les choses, suivis par la façon dont ils font les choses, pour enfin révéler ce qu’ils font réellement. Les étapes naturelles à utiliser que ce soit dans la création d’un produit ou d’une campagne de marketing sont les suivantes.

Pourquoi vous faites ce que vous faites
Comment vous faites ce que vous faites (les éléments différenciateurs dans votre processus)
Ce que vous faire concraitrement (vos produits et services).

Apple est un bon exemple. Premièrement, ils nous disent pourquoi ils sont ici pour faire bouger les choses, puis ils nous expliquent comment ils le font (avec des produits faciles à utiliser et joliment conçus) et enfin, nous découvrons ce qu’ils fabriquent: ordinateurs, téléphones, tablettes et lecteurs MP3. Au moment où ils essaient de nous vendre un produit, nous sommes déjà fans de leur cause et nous sommes prêts à la soutenir puisque émotionnellement, la décision fait du sens.

Si vous voulez inspirer, commencez par dire pourquoi vous faites les choses plutôt que ce que vous faites et vous verrez une énorme augmentation de l’engagement envers votre entreprise.
Également à lire : [Résumé de lecture] The 10x Rule : The Only Difference Between Success and Failure
Leçon 2 : Les meilleures entreprises sont créées par des employés enthousiastes.
Vous devez bâtir votre entreprise autour d’une cause, puis vous réunirez des personnes qui partagent vos valeurs. Il est donc important de ne pas construire votre stratégie d’acquisition de personnel sur de gros salaires ou des diplômés hautement qualifiés. Recherchez des personnes déjà motivées par les mêmes raisons que vous et inspirez-les davantage.

Poser vous la question : Quel type d’employé préférez-vous ?

Miss parfaite, qui vous a choisi parce que vous avez offert 0.50$/heure de plus mais qui changera aussi d’emploi la minute qu’elle recevra une meilleure offre ailleurs ou une employée sincère qui a besoin de temps pour apprendre, mais qui veut changer le monde de la même façon que vous?

Si vous embauchez des gens principalement pour leurs valeurs et non seulement pour leur compétence vous verrez votre entreprise prospérer.
Leçon 3: Quand votre “Why” est clair, vous n’avez pas besoin de manipuler les gens.
Pourquoi les entreprises affichent-elles des réductions de prix, des offres “d’une durée limitée” et qu’elles utilisent des personnalités connues pour vous inciter à acheter leurs produits? Parce que ça fonctionne !

Malheureusement, ces tactiques de manipulations psychologiques ont la même durée de vie que le profit que ces entreprises retirent d’une nouvelle vente. EIles ne créent pas de confiance de la part du client et attirent simplement les gens qui veulent seulement profiter des bas prix mais se foutent de vos valeurs. Ils ne deviendront donc jamais des clients fidèles.

Lorsque vous commencez avec votre “Why” et que vous communiquez uniquement de l’intérieur, vous attirerez un groupe de clients qui vous fera confiance. Des vrais fans, qui préféreront toujours le produit de votre entreprise aux solutions moins chères, voire meilleures, car ils croient en vous et en votre cause.
Un client qui achète régulièrement de votre entreprise n’est pas nécessairement un client fidèle, un client fidèle est, un client qui pourrait avoir une meilleure offre ailleurs mais qui choisit quand même de faire affaire avec vous.
 
Vidéos TedX sur qui explique les fondements du livre « Start with WHY » :

 

Détails de l’ouvrage
Auteur : Simon Sinek
Longueur : 256 pages (env. 7,5 heures version audio)
Langue : Anglais (original) Français (traduit)
Date de publication : 27 décembre 2011

Posted by yang
Entrepreneurship Motivation

Mon 10 minutes avec : François Lambert

J’ai eu la chance de rencontrer Francois Lambert lors d’un événement immobilier auquel je participe 2-3 fois par année, Comme tout entrepreneur nous avons naturellement parler business. Je lui ai avoué ne pas avoir été super enjoué la première fois que j’ai lu le livre « À prendre ou à laisser : les conseils d’un dragon pour réussir » car au moment  j’étais en déssacord  par certains des concepts qui y était illustrés. Je démarrais mon entreprise à l’époque, sans partenaires et avec 0$. Comme je commençais tranquillement à décoller, je n’aimais pas l’idée que d’avoir un partenaire ou de l’argent mettais les chance de mon coté. Quelques années plus tard (et après quelques erreurs couteuses..) , j’opère la majorité des mes projets avec des partenaires et je préfère avoir un petit coussin pour me lancer dans une nouvelle aventure.

Voici dons les trois points que j’ai retenu lors de mon 10 minutes avec Francois Lambert !
1. Additionner c’est bien, multiplier c’est mieux !
Que ce soit avec vos partenaires d’affaires ou votre équipe de travail, il est toujours avantageux de trouver des gens qui ont des forces complémentaires aux vôtres. Si vous êtes fort en comptabilité, un autre comptable pourra renforcer vos connaissance, mais un bon vendeur par exemple vous donnera des ventes pour mettre votre comptabilité à l’épreuve. Dans le cas d’un partenaires l’avantage c’est qui ne le fera pas pour le salaire mais pour voir croitre la business que vous êtes en train de créer. François raconte qu’il a étudier en comptabilité et son partenaires en informatique mais que dans leur entreprise, ils ont inverser les rôles pour complété leurs forces et multiplier leurs résultats!
2. Le CPA – Le seul comptable qui va te donner un budget de pub illimité
Il y a une citation bien connu qui dit quelque chose du genre « 50% de votre marketing fonctionne et 50% non, le problème c’est que vous ne savez jamais lequel et lequel ». La solution à ce problème très répandu est d’établir quel est votre CPA (cost per acquisition) connu en français sous le nom de « coût d’acquisition de client ». Donc, combien vous coute l’acquisition d’un client en pub, frais de représentation, etc. Si vous pouvez trouvez ce chiffre, vous saurez alors combien vous pouvez vous permettre de dépenser en publicité !

Assez simple non, pourtant 99% des entreprises ne savent pas comment le calculer, alors il doivent se faire une budget marketing pour limité leurs pertes. Ils parlent de pub en terme de visibilité et non de nouvelle clientèle.. François étant investisseur en capital risque et investisseur dans plusieurs entreprise m’as dit que lorsqu’il rencontre une entreprise qui souhaite obtenir un investissement, c’est la première questions qu’il pose ! Alors si jamais vous avez la chance de lui faire un pitch voici la formule que vous devez connaitre !

(CPA + votre coût de production + les frais fixes) < Prix de vente
3. Quel est votre élément différenciateur?
La deuxième questions qu’il pose à n’importe quel entrepreneur et encore plus à quelqu’un qui cherche un investissement est, quel est votre élément différenciateur. Encore une fois, c’est une question piège ! Parce que le produits est bon ? Tous le monde s’attend à acheter un produit de qualité.. Parce que vous offrez un bon service ? Personne n’as jamais fait un pitch en disant que sont service était vraiment moyen.. Alors quel est votre élément différenciateur, idéalement quelque chose d’unique qui vous donne un net avantage sur vos compétiteur, ou encore trouver une faiblesse que tous vos concurrents ont en commun et vous en servir pour améliorer votre offre de service. Dans son entreprise de centre d’appel, François de intégrer la transparence dans un milieu mal vu du consommateur pour connaitre le succès qu’il a eu.

Donc quel est VOTRE élément différenciateur ?

Posted by yang
Éditorial

Le phénomène du stockage d’informations sociales

L’humain, contrairement aux autres animaux du règne animal, est le seul avec la capacité d’emmagasiner du savoir ailleurs que dans sa tête. Ceci est grandement utile puisque nous pouvons stocker l’information sous différentes formes et la réutiliser plus tard, ou la transmettre à quelqu’un d’autre. Un serveur au restaurant nous donne donc un menu plutôt que de nous communiquer tous les choix disponibles à l’oral. Les écritures des emballages nous informent du produit, notre téléphone contient les coordonnées de nos contacts, et les possibilités sont infinies.

Nous stockons également l’information dans les gens autour de nous

Pourquoi parler de ça? Parce qu’un des concepts de storage d’informations qui est souvent oublié est le fait que nous stockons aussi notre savoir dans les gens. Nous faisons appel à des professionnels pour certains services plutôt que d’en acquérir les connaissances nous-mêmes. Mais ça va au-délà de tout ça. Autant dans notre vie familiale que professionnelle, certaines personnes entreposent certaines informations pour nous faciliter la tâche. Par exemple, l’organisateur d’une sortie entre amis connaît tous les détails de la journée pour que les autres n’aient pas à se renseigner de tout. Dans notre famille, nos parents avaient généralement des connaissances différentes auxquelles nous faisions appel selon notre situation. Personnellement, si je devais trouver quelque chose en vitesse, ma mère était la personne ressource à tous les coups ! De plus, comme elle avait toujours réponse à mes questions, c’est toujours vers elle que je me tournais.

Comment en bénéficier

En milieu de travail, vous pouvez prendre avantage de ce phénomène pour devenir la personne ressource dans un domaine en particulier. Soyez la personne qui sait comment gérer un client difficile, par exemple. Soyez celle qui est toujours au courant des dernières tendances de votre marché, ou encore le génie informatique. Si vous n’avez pas de talents particuliers ou que vous êtes simplement nouveau dans votre domaine : soyez une source de motivation et de bonne humeur pour les autres. Notez bien, plus vous en savez sur un sujet, plus les gens feront appel à votre expertise. Vous deviendrez alors indispensable.

Maintenant ou jamais

Récemment, j’étais dans un diner d’affaires où il était question d’immobilier et certains professionnels du domaine se plaignaient que certains de leurs clients dans la cinquantaine avaient de la difficulté à obtenir des prêts, puisqu’ils avaient perdu leur emploi de longue date au profit d’un candidat plus jeune. Mon point était que ces personnes étaient responsables de leur malheur puisqu’ils n’ont pas su se rendre indispensables après toutes les années passées à ce poste.

Soyons honnêtes, quand quelqu’un perd son emploi, l’administration s’est demandée si l’employé était indispensable,  et la réponse était non. Si après 20 ans de service, il peut être remplacé par une jeune sortie de l’école, il n’a jamais fait l’effort nécessaire pour démontrer sa valeur. Dans mon entreprise, je communique aux nouveaux employés dès leur premier jour que je m’attends à ce qu’ils apportent quelque chose que nous ne pouvons nous procurer à l’interne. Ceux qui réussissent à le faire s’assurent non seulement d’un emploi à long terme, mais aussi d’un «oui» à toutes demandes raisonnables.

Donc, avez-vous besoin de votre emploi ou est-ce votre emploi qui a besoin de vous ?

Pour plus d’informations sur le stockage d’informations sociales et sur beaucoup d’autres aspects sociologiques qui aident les tendances (modes, comportements, moeurs, etc) à s’installer : je vous recommande fortement le best-seller «The Tipping Point» de Malcolm Gladwell (également disponible en version française).

Posted by yang
Lecture

[Résumé de lecture] The 10x Rule : The Only Difference Between Success and Failure

Les gens qui me connaissent auraient pu deviner que j’aurais fait ma première revue littéraire sur ce livre. Je lis, depuis quelque mois, environ un livre par semaine.  J’ai donc la chance d’apprendre beaucoup et de retrouver ce qui se répète à travers les différents livres d’entrepreneurship et de développement personnel. The 10X Rule lève la barre très haute. Je suis certain que ce livre passera à l’histoire au même titre que d’autres classiques tels que Comment se faire des amis de Dale Carnegie.
Prémisse :
Le livre parle principalement du fait qu’il existe 4 niveaux d’action :

-1er Niveau : Ne rien faire
-2ième Niveau : Se rétracter d’une action (par exemple vouloir faire quelque chose ou dire qu’on va le faire, mais ne pas le faire ou le faire en partie)
-3ième Niveau : Avoir un niveau d’activité normal (ex : travailler 40 heures/semaine, 50 semaines par année)
-4ième Niveau : Un niveau d’activité extraordinaire (on utilise ici le sens propre : en dehors de la norme)

Il continue en expliquant que le pire niveau où un individu peut se retrouver est le 3ième niveau puisqu’il est accepté (même encouragé) par la société, et nous fait croire que nous sommes en action, alors qu’en fait, ce niveau est juste assez confortable pour y rester emprisonnés à long terme sans jamais atteindre notre plein potentiel.
Autres sujets traités :
L’auteur s’efforce aussi de détruire certaines croyances populaires qu’il décrit comme mensongères, par exemple : il faut de l’argent pour faire de l’argent, on ne peut pas tout avoir, il faut prendre ça relaxe des fois, le temps arrange les choses, etc, etc. Il écrit aussi sur comment se lancer dans un projet, quand le faire et aussi comment définir ses objectifs. Cette partie du livre est très contre-intuitive, mais le point de vue de l’auteur est tellement bien expliqué qu’il est difficile de ne pas se laisser charmer.
En conclusion :
Étant quelqu’un qui aime rencontrer des opinions fortes, j’ai adoré comment la nouvelle philosophie et l’éthique de travail est enseignée. Il faut noter que l’auteur a une valeur nette évaluée à plusieurs centaines de millions de dollars, est impliqué dans beaucoup de causes sociales/humanitaires et semble vivre une vie équilibrée. Ce n’est peut-être pas une mauvaise idée d’approcher ce livre avec une oreille attentive. J’ai une version électronique que j’ai donnée à beaucoup de mes amis. Ceux qui ont pris le temps de passer au travers ont tous aimé autant que moi. Dans mon cas personnel, je peux dire que ce livre m’a laissé un apprentissage énorme autant dans ma vie personnelle que professionnelle. Grant Cardone fait la narration de la version audio et son émotion à travers les chapitres rend l’écoute formidable et ultra motivante. UN MUST!

Détails de l’ouvrage
Auteur : Grant Cardone
Longueur : 240 pages (env. 7,5 heures version audio)
Langue : Anglais (seulement)
Date de publication : 26 avril 2011

Posted by yang
Comment-obtenir-plus-d'abonnés-sur-Instagram-rapidement
Astuces

Comment obtenir plus d’abonnés Instagram rapidement !

REMARQUE: Si vous utilisez un compte Instagram privée, les trucs énoncés dans cet article ne fonctionneront pas. Si vous souhaitez réellement augmenter votre nombre d’abonnés Instagram, veillez d’abord à migrer votre compte vers un compte public ou entreprise.
Vous avez récemment ouvert votre compte et vous voulez maintenant augmenter votre nombre d’abonné Instagram . Votre croissance sur Instagram n’est-ce qu’elle était il y a quelques années et vous voulez remédier à la situation ? Si vous publiez régulièrement du contenu de qualité, mais que le nombre de vos abonnés reste inchangé, voici quelques hacks pour vous aider à obtenir des résultats plus rapidement que vous ne l’auriez cru possible.
Créer un partenariat avec un autre utilisateur Instagram dans votre niche !
Pour obtenir plus de « followers » instagram, écrivez à des utilisateurs d’Instagram qui ont bâti une audience dans votre créneau ou votre secteur d’activité et expliquez-leur comment vous pouvez faire de la promotion croisée. Si vous souhaitez que cela fonctionne efficacement, vous devez rechercher des utilisateurs ayant un public similaire, ainsi qu’un marché cible similaire ou complémentaire.Voici quelques façons d’utiliser cette stratégie:

Prenez une photo ensemble et partager là en publication et dans une « Story »
Identifiez-vous les uns les autres dans vos publications
Partager les publications de chacun
Co-animer un concours

N’oubliez pas que votre objectif pour cette stratégie particulière est de développer votre audience. Assurez-vous d’offrir votre meilleur contenu pour attirer autant d’abonnés que possible.
Aimez les photos de d’autres personnes.
Le moyen le plus simple et le meilleur pour obtenir plus d’abonnés sur Instagram sont d’aimer les photos d’autres personnes. Maintenant, la clé pour utiliser cette stratégie avec succès est d’aimer les photos de personnes appartenant à votre marché cible. Au lieu de simplement aimer un tas de photos d’étrangers complètement aléatoires.
Intégrer des publications Instagram sur votre blog.
Un excellent moyen de persuader les visiteurs de votre site Web de vous suivre sur Instagram consiste à intégrer des publications Instagram sur votre site Web ou votre blog. Cela permet à vos visiteurs de connaitre votre message et d’interagir avec vous directement sur votre compte. Et en cliquant sur le logo Instagram sur la publication, ils seront dirigés vers Instagram où ils pourront voir le reste de votre contenu et éventuellement, s’abonner à vous !
Utilisez des hashtags populaires et tendances.
Je parie que vous savez à quel point les hashtags sont importants dans votre marketing Instagram. En bref, l’utilisation d’hashtags sur Instagram permettra aux personnes qui ne font pas partie de vos abonnés actuels de vous trouver et de vous suivre. Ne vous fatiguez pas à lire les très longs articles sur l’utilisation des hashtags. Il y a trois stratégies principales à utiliser pour obtenir plus d’abonnées sur Instagram:

Utilisez des hashtags populaires que votre publique cible utilise. Cela vous aidera à obtenir des abonnés beaucoup plus ciblés (et c’est une stratégie que je vous recommande si vous souhaitez des abonnés ciblés et engagés!).
Utilisez des hashtags très populaires qui sont fréquemment recherchés (par exemple, #love, #photooftheday, etc.). Cependant essayer de rester dans votre niche respective (beauté, entrainement, entreprendrait). Si vous êtes une entreprise, vous pouvez également utiliser le nom de vos produits en hashtags.
N’utilisez PAS des hashtags génériques (par exemple, # like4 like, # follow4 follow). Cette stratégie vous donnera des résultats très éphémères, car la qualité de ces suiveurs sera très basse, en effet, la plupart du temps c’est des faux comptes Instagram.

Utilisez le nombre optimal de hashtags.
Remarquez comment je n’ai pas dit un nombre exact! Il existe de nombreuses opinions sur le nombre optimal d’hashtags à utiliser. Les conseils vont de 2 à 30 par publication. Cependant les recherches les plus récentes semblent indiquer que 8 hashtags par publication sont le meilleur endroit pour attirer des «j’aime». Et cela peut finalement mener à une plus grande portée et plus d’abonnés sur instagram. Si vous ne le croyez pas à 100%, je vous suggérerais de commencer par utiliser autant de hashtags que vous êtes à l’aise, puis de tester pour voir ce qui vous convient le mieux.

TRUC POUR SAUVEZ DU TEMPS ! Faites une liste de vos hashtags (créez environ 3 à 5 ensembles différents avec lesquels travailler) sur votre téléphone. De cette façon, vous n’avez pas à les «mémoriser» lorsque vous accédez à votre publication sur Instagram. C’est aussi simple que de les copier et les coller dans votre publication Instagram.#

BONUS | Les « Story » Instagram

Il est important d’aquatir de nouveau abonnés sur Instagram mais si vous ne réussissez pas à garder ceux que vous avez déjà, il sera difficile de faire augmenter votre nombre total d’abonnés. C’est pourquoi publier régulièrement des « Story » de votre quotidien vous aidera à créer un lien de proximité avec votre public qui les aidera à rester abonnée et ainsi, grandir votre auditoire!

Bonne chance !

Posted by yang
Éditorial

La vérité au sujet de la loi de l’attraction

Le 12 décembre 2015, avait lieu l’UFC 194 affrontant Conor McGregor et Jose Aldo . Bien que la préparation physique soit un élément clé dans l’issue d’un combat de ce niveau, le fait que McGregor ait (encore) prédit l’issue du combat dans les moindres détails, bien avant qu’il ait lieu, a soulevé beaucoup de discussion sur la préparation mentale de ces athlètes mais aussi, sur la fameuse loi de l’attraction. Voici donc quelques notions importantes à garder en tête à ce sujet.
Ce qui est faux :
Si on simplifie la lois de l’attraction, c’est principalement de vouloir, de croire et de manifester les objets de nos désirs pour les attirer vers nous. Es-ce aussi simple ? NON. J’étais récemment avec un ami à un séminaire de 3 jours sur l’investissement immobilier. Le présentateur a demandé à la centaine de participants présents de fermer leurs yeux, de penser aussi fort que possible à la somme d’argent qu’ils voulaient générer à la suite de ce cours. À la surprise de personne, aucun élève n’a ouvert ses yeux avec l’argent qu’il avait souhaité devant lui. Souhaiter quelque chose aussi fort que possible n’est pas suffisant pour l’attirer. Donc si vous lisez cet article en espérant trouver une solution facile à la réalisation de vos rêves, retournez sur Facebook…
Ce qui est vrai :
Une explication plus scientifique à cette loi de l’attraction est le système réticulo-activateur (plus d’info la dessus ici). Son fonctionnement est simple : comme nous sommes constamment bombardés d’informations par tous nos sens, le cerveau a mis en place un système qui décide ce que l’on remarque et ce qui nous échappe, c’est pourquoi quand on magasine pour une auto, on remarque tout à coup notre modèle préféré partout sur la route. Les voitures étaient là avant, on n’y portait tout simplement pas attention. L’inverse est aussi vrai, quelqu’un qui ne fait jamais sa vaisselle finit par ne plus remarquer que l’évier est toujours plein, parce que son cerveau a arrêté de lui donner de l’importance.

Donc en pratique, si on veut, on croit et on manifeste les objets de nos désirs, nous seront plus attentifs aux opportunités que nous aurons pour les atteindre. Nous remarquerons les gens qui peuvent nous aider et les bonnes voies à prendre pour y arriver. Adopter cette habitude de confiance en soi, d’ouverture d’esprit et de foi en nos capacités peut donc faire une énorme différence pour la réalisation de nos rêves. Mais ce n’est pas suffisant.
Les 4 étapes :
Plusieurs auteurs ont écrit sur le sujet, et si on simplifie leurs conseils, on arrive presque toujours à 4 étapes pour l’atteinte de nos objectifs. Les voici :
Être spécifique :
Simplement souhaiter être meilleur ou avoir plus d’argent est loin d’être suffisamment précis comme souhait pour atteindre un objectif. Si quelqu’un souhaite avoir plus d’argent et qu’il reçoit 20$, son but est réalisé. Si quelqu’un souhaite parler anglais, il n’a qu’à apprendre comment dire “Hi, how are you?” et il s’exprime maintenant en anglais. Il faut donc avoir un objectif quantifiable et précis (ex : je vais faire 10 000$ d’ici la fin du mois ou alors je suis capable d’avoir une conversation fluide avec mes clients anglophones).
Notez bien que les désirs doivent être exprimés comme des faits. Nous voulons et espérons beaucoup de choses, mais ce n’est malheureusement pas suffisant. Écrire nos objectifs est également une bonne pratique, personnellement je le fais presque tous les jours.
Savoir pourquoi :
Si nous voulons avoir plus de sous ou être plus en forme, nous devons avoir une bonne raison de pousser dans cette direction. La réalité est que peu importe l’objectif, des obstacles se présenteront sur notre route. Il est donc important d’avoir une raison émotive de continuer. Sinon,  abandonner, remettre à demain ou se laisser distraire devient le choix le plus facile. Beaucoup de gens qui laissent tomber leurs projets de vie le font parce qu’ils n’avaient tout simplement pas de raisons suffisantes de mener le projet à terme avant même d’avoir commencé.
Passer à l’action :
Cette étape ne peut pas être plus simple. Nous connaissons toutes les actions à prendre pour nous rapprocher de nos rêves, ou du moins, les premiers pas. Simple ne veut pas toujours dire facile, et il faut garder en tête que ce sont les actions qui créent des réactions.
Être constant :
Appeler 10 clients de plus ne fera pas nécessairement une grosse différence sur une carrière, mais appeler 10 clients de plus à toutes les semaines pendant un an aura un impact énorme sur vos ventes annuelles. Même chose pour le gym, pour le temps que vous passez avec vos être chers et le temps que vous utilisez pour votre développement personnel. Aucune action singulière n’est suffisante pour créer un changement durable, il faut la répéter jusqu’à ce que ça devienne une habitude. On ne change pas notre vie tant qu’on ne change pas une action que nous pratiquons tous les jours.

Si on additionne le tout, McGregor savait très bien ce qu’il voulait, la raison de son entraînement physique et mental intense et constant depuis plusieurs années. Ce qui a fait une différence dans le combat est probablement le niveau de confiance qu’il avait en ses capacités.

Comme j’ai mentionné plus haut, je n’ai pas inventé tout ça. Si vous voulez plus d’informations sur le sujet, je vous suggère 2 très bons livres :

The Compound Effect – Darren Hardy
Awaken the giant within – Antony Robbins

Ou si vous ne savez pas encore quels sont vos objectifs, ce livre m’a été d’une aide incroyable pour les fixer :
The 10X Rule : Grant Cardone (j’en ai même fait un résumé ici)

Voici aussi une entrevue post-combat où McGregor parle de cette loi de l’attraction (à voir !):

Posted by yang
Éditorial Motivation

L’échec : Plus d’efforts que la réussite

Le succès fascine beaucoup de gens et même si plusieurs refusent de l’admettre, c’est un élément vital de la vie de tous et chacun. Cependant, en discutant du sujet, j’ai l’impression que le sujet est divisé en deux écoles de pensée :

Ceux qui pensent que c’est une question de chance ou de circonstances ( parents riches, intelligence innée, forme physique, talents..)
Ceux qui pensent que c’est une question de travail, d’efforts et de constance.

Bien que je dois avouer être définitivement du 2ième avis, je dois dire que j’ai ma propre idée sur le sujet. Si souvent on pense que travailler fort et avec constance nous apporte la solution, je vois beaucoup de gens avec cette attitude échouer lamentablement. Pourquoi ? Parce qu’ils ne focussent sur aucun but. Ils utilisent donc leurs énergies et ressources de façon inefficaces. Ils travaillent donc aussi fort que ceux qui réussissent, mais sans en récolter quoi que ce soit.

Exemple : Être en forme et avoir un surplus de poids

Le premier : utilise ses efforts pour prendre soin de lui. Il fait donc l’effort de bien manger, de faire suffisamment d’activité physique. Il se concentre sur une routine de vie lui permettant d’avoir le temps de faire ce lui plaît tout en se sentant bien dans sa peau. À long terme, cette routine ne nécessitera plus de discipline. Il peut maintenant vivre avec tous les avantages d’un corps en santé, sans réellement ressentir les efforts nécessaires pour le maintenir. C’est maintenant devenu une habitude.

Le second : utilise ses efforts pour traîner son surplus de poids chaque jour (un pas à la fois). Il fait des efforts supplémentaires chaque fois qu’il monte une marche. Il se concentre sur des façons de se vêtir pour cacher ses plis, d’expliquer pourquoi il ne peut perdre du poids et de maintenir sa confiance en soi. À long terme, il développera des problèmes de santé (physique et psychologique) dûs à son embonpoint. Il devra faire un effort supplémentaire pour continuer sa route avec ce bagage supplémentaire pour toujours.

Toujours d’avis qu’il faut travailler fort pour réussir ? Il est certain qu’il faut faire un effort supplémentaire, mais en réalité, l’effort est moindre que celui nécessaire pour vivre avec un échec. Donc, il paraît évident que tout est dans le focus qu’on dirige vers un but. Toujours pas convaincu ? Trouvons d’autres exemples :

*Académique : L’effort pour réussir un cours ou l’effort pour le refaire

*Financier : L’effort et la créativité pour trouver une façon honnête de bien gagner sa vie ou l’effort et la créativité nécessaire pour passer à travers une semaine (même un mois) sans un sou en poche

*Professionnel/Sportif : L’effort d’atteindre nos objectifs et de se dépasser ou de se poser la question à savoir si on avait pu le faire.

*Ami/Famille/Relation amoureuse : L’effort de prendre soin, d’aimer et surtout de respecter les gens qu’on aime, mais aussi de sortir de sa zone de confort pour faire de nouvelles connaissances, ou l’effort de passer le temps sans avoir personne avec qui partager autant les bons que les mauvais moments de nos vies.

Au final, nous sommes maitres de notre destinée et devons utiliser nos ressources intelligemment pour atteindre notre bonheur, peu importe ce qu’il implique. Tout est une question de comment nous focussons notre énergie.

Posez vous la question : Suis-je vraiment en train d’utiliser mon énergie au service de mon bonheur ou du maintien d’une mauvaise condition de vie ?

 

Posted by yang
Entrepreneurship Lecture

Les 4 règles d’or de Richard Branson pour prendre une décision difficile.

Durant l’été 2012, Virgin Trains a été informé qu’elle avait perdu l’appel d’offre pour conserver les droits d’exploitation ferroviaire de la côte-ouest du Royaume-Uni. Virgin Trains opérait la franchise depuis 15 ans et avait aidé à augmenter son nombre de passagers annuels 13M à 30M. Richard Branson, président de Virgin Group, écrit dans son livre The Virgin Way: Everything I know about leadership qu’il était «stupéfait et déconcerté» d’avoir pu perdre la soumission face à FirstGroup.
Il décida donc de rester calme et de convoquer une réunion avec ses avocats et conseillers. Après analyse, tous semblaient conclure que les chiffres de l’offre de FirstGroup étaient insoutenables. Bien qu’il lui avait été conseillé de ne pas aller de l’avant avec un procès, après avoir soigneusement analysé les faits, il décida de le faire quand même.
Une semaine avant de passer en cour contre le ministère des transports, Branson a reçu un appel téléphonique lui informant qu’il avait bel et bien fait de graves erreurs de calculs et que Virgin avait fait la meilleure offre. Branson estime que sa décision de poursuivre le gouvernement, qui a finalement sauvé son entreprise ferroviaire, à été une des décisions les plus critiques de sa carrière. Dans son livre, il met en évidence quatre règles qu’il a utilisées pour prendre des décisions difficiles :
1. Ne pas agir sous l’emprise des émotions.
Branson dit qu’il était estomaqué lorsqu’il a appris que le contrat de Virgin Trains n’avait pas été retenu. Cependant, il était suffisament expérimenté pour savoir qu’il devait prendre un certain temps pour recueillir des données plutôt que de laisser ses sentiments prendre le dessus.
S’il avait fait une déclaration à la presse par frustration ou s’il avait poursuivi le gouvernement britannique par rage plutôt que pour les faits, il aurait augmenté la probabilité de voir son cas rejeté.
Il est tout aussi mauvais d’agir sur une émotion positive. Laissez les émotions et les premières impressions se dissiper avant de prendre votre décision finale.
2. Trouver le plus de mauvais cotés possibles.
Branson examine attentivement tout ce qui pourrait mal tourner avant d’aller de l’avant avec une décision.
En ce qui concerne le cas du du chemin de fer, les avocats de Branson lui ont d’abord dit qu’il avait 10% de chances de gagner un procès contre le gouvernement. Cependant, après avoir recueilli les preuves que certains chiffres dans l’offre de son concurrent étaient mauvais, il était convaincu qu’il détenait la vérité.
«Rien n’est parfait, il faut donc travailler dur à découvrir les verrues cachées des choses. En les retirant vous ne pouvez que les rendre mieux», écrit-il.
3. Regarder la vue d’ensemble.
Avant de prendre une décision, Branson jette un regard sur la façon dont elle aura une incidence sur ses autres projets à court et à long terme.
«Celle-ci est peut-être une « trop belle » opportunité, mais comment cela affectera-il d’autres projets ou priorités ? Si vous ne pouvez gérer ce projet en plus des autres en attente, lequel obtient le feu vert et pourquoi?» écrit-il.
Branson souligne que l’un des meilleurs exemples d’avoir ignoré la vue d’ensemble est quand le PDG de Carnival Corporation Mickey Arison a décidé d’aller à un match de basket-ball des Miami Heat le même jour où l’un des navires de croisière de son entreprise a coulé au large des côtes d’une île italienne, tuant 32 personnes et en blessant plusieurs autres. Il a ainsi terni sa réputation et celle de Carnival Corporation.
4. Se protéger contre les pertes.
Dans un article sur LinkedIn publié plus tôt cette année, Branson écrit que la meilleure leçon que son père lui ait jamais enseignée était de limiter les pertes possibles avant d’entamer une nouvelle entreprise.
Le père de Branson lui avait dit qu’il lui permettrait, à 15 ans, de quitter l’école et de fonder Student Magazine à condition qu’il réussisse à vendre suffisamment d’espaces publicitaires pour payer les coûts de production et d’impression (4000£).
C’est une stratégie qu’il a répétée en 1984 quand il a fait l’énorme bond de l’industrie de la musique vers le transport aérien avec Virgin Atlantic. Il n’a pu convaincre ses partenaires chez Virgin Records d’accepter l’accord avant d’avoir convaincu Boeing de reprendre le jet 747 de Virgin après un an si l’entreprise ne fonctionnait pas comme prévu.

Ces quatre lignes directrices simples peuvent devenir des habitudes dans votre prise de décision. Elles vous seront utiles que vous soyez sur le point d’aborder un client potentiel ou de poursuivre le gouvernement britannique.

Posted by yang
Comment-choisir-un-nom-d'utilisateur-sur-Instagram
Astuces

Comment choisir un nom d’utilisateur sur Instagram

Que vous découvriez Instagram pour la première fois, que vous souhaitiez mettre à jour vos informations ou en créer un autre compte, trouver un bon nom d’utilisateur peut être difficile, mais c’est très important.
Il est très important de bien choisir votre nom d’utilisateur sur Instagram, il représente l’identité que vous essayez de véhiculer et présente votre contenu. Évidemment, si le nom de votre entreprise est disponible, vous devriez aller de l’avant avec ce nom, mais dans le cas contraire il existe des alternatives intéressantes! Vous pouvez utiliser l’outil de disponibilité d’Instagram pour vous aider à trouver le bon nom d’utilisateur parmi tant d’autres. Cet outil est rapide et facile à utiliser. Il peut vous faire gagner du temps et de l’énergie. Suivez ces 5 étapes pour choisir votre propre nom d’utilisateur unique, simple, disponible et accrocheur.
1. Choisissez votre contexte.
La chose la plus importante lorsque vous choisissez votre nom d’utilisateur Instagram est de décider ce que vous souhaitez en faire. Créez-vous un compte Instagram pour afficher des photos des aliments que vous cuisinez et des endroits où vous voyagez ? Ou choisissez-vous un nom d’utilisateur pour un compte où vous publierez des photos privées ? Alternativement, vous pouvez choisir un nom pour un blog ou un compte d’entreprise. Toutefois, définir un bon plan de votre compte consiste à choisir un nom d’utilisateur accrocheur.
2. Sélectionnez les éléments.
Si vous avez l’intention de publier des photos personnelles pour tous vos amis et votre famille, vous pouvez utiliser les éléments suivants : prénom, second prénom, nom de famille, date de naissance, surnom. Si vous prévoyez créer un compte Instagram privé pour vos meilleurs amis, vous pouvez utiliser une blague, un mot de code ou un surnom secret.
Vous devriez également lire : Comment obtenir des abonnées rapidement sur Instagram !
Enfin, si vous prévoyez créer un compte d’entreprise, vous pouvez incorporer le nom de l’entreprise, son type, son emplacement (c.-à-d. NYC) et ses mots-clés. C’est une bonne idée de maintenir la cohérence de votre nom d’utilisateur dans tous les comptes de médias sociaux d’entreprise. Une fois que vous avez choisi un nom d’utilisateur, essayez d’utiliser ce nom pour Instagram, Twitter, Facebook, voire même votre courriel. Vous pouvez utiliser cet outil pour vérifier la disponibilité de votre nom d’utilisateur Gmail.
3. Essayez de mélanger les éléments.
Maintenant que vous savez quels éléments vous voulez dans votre nom d’utilisateur, essayez de les mélanger pour voir la meilleure combinaison. Vous souhaitez avoir quelque chose de bien lors de sa saisie, facile à retenir et qui sonne bien lorsqu’on le prononce à haute voix. Surtout pour un nom d’utilisateur Instagram d’entreprise, vous voulez vous assurer qu’il est facile à retenir. Ne choisissez pas quelque chose avec un tas de numéros parce que personne ne s’en souviendra (même si c’est votre date de naissance) et n’utilisez pas d’informations d’identification personnelle, comme votre numéro de téléphone ou votre adresse. Vous ne souhaiterez pas que des adeptes d’Instagram se présentent à votre porte parce qu’ils ont trouvé votre adresse.
N’hésitez pas à me suivre sur instagram !

 

View this post on Instagram

 
A post shared by Yang Torres 🎒 (@yangmtorres) on Jan 25, 2019 at 8:28am PST

4. Ce qu’il ne faut pas faire.
N’utilisez pas de traits de soulignements : il est trop difficile de trouver ce symbole sur le clavier et lorsque plusieurs traits de soulignement sont utilisés à la suite, il peut être difficile d’en compter le nombre. Ne copiez pas le nom d’utilisateur Instagram d’un tiers avec une lettre de différence. Les gens ne pourront pas vous distinguer et il se peut que cette personne n’apprécie guère ce geste. Ne le faites pas trop long. Les noms d’utilisateur longs sont difficiles à mémoriser et prennent un temps fou  de saisie. Faites quelque chose de court et facilement mémorable.
5. Vérifier la disponibilité.
Lorsque vous avez quelques idées, essayez-les sur l’outil de disponibilité d’Instagram ! Si vous rencontrez de difficulté à trouver des noms d’utilisateur disponibles, essayez d’utiliser la ponctuation. Instagram autorise les ponctuations, car elles facilitent parfois la lisibilité. Il n’y a pas de limite au nombre de noms d’utilisateur que vous pouvez essayer. Et une fois que vous avez décidé de vos éléments, il existe diverses combinaisons que vous pouvez essayer. Une fois que vous avez quelques concurrents que vous savez être disponibles, vous pouvez demander à vos amis le nom d’utilisateur le plus accrocheur.

Si tout le reste échoue, et que vous choisissez quelque chose que vous n’aimez pas par la suite, vous pouvez toujours changer votre nom d’utilisateur Instagram sans perdre vos messages ou vos abonnés. Pour changer votre nom d’utilisateur, allez dans votre profil et cliquez sur « Modifier le profil ». Gardez à l’esprit cependant, c’est quelque chose que vous ne pouvez pas faire avec le courrier électronique ou facebook. Lorsque vous le changez, vous pouvez recommencer ces mêmes étapes et essayer de nouveaux noms d’utilisateur.

Posted by yang